Quels sont les déterminants des taux d’intérêt ?

Les intérêts sont l’un des principaux coûts de votre prêt, mais souvent pas les seuls. Néanmoins, il est certainement utile de connaître leur montant avant de signer le contrat de prêt. Il est également bon de comprendre comment ils fonctionnent. Mais qu’est-ce qui affecte la détermination d’un taux ? Et comment les calculer ? Voici un guide complet des intérêts hypothécaires !

Que signifient les intérêts hypothécaires ?

Pour savoir ce que sont les intérêts hypothécaires, il faut en examiner la définition. En termes simples, il s’agit du montant que la banque gagne en vous accordant un prêt. Leur montant est influencé par au moins quelques facteurs.

Il s’agit tout d’abord du type de prêt et de sa durée (plus elle est longue, plus le montant des intérêts augmente). Le montant du capital emprunté est également important. L’intérêt étant calculé en pourcentage, un montant de prêt plus élevé signifie également un coût plus élevé.

Le dernier facteur important qui influence la détermination d’un taux est le taux d’intérêt. S’il s’agit d’un prêt hypothécaire, il faut également ajouter à cette liste l’option de versement, c’est-à-dire le choix de versements égaux ou dégressifs.

Vous devez savoir que les intérêts sur un prêt hypothécaire sont calculés sur une base annuelle. De plus, ils sont calculés sur le capital en circulation. Toutefois, cela ne signifie pas que vous paierez des intérêts sur le prêt une fois par an.

Les intérêts sont réglés sur une base mensuelle. Si vous avez opté pour des versements fixes, le montant du capital et des intérêts sera toujours le même. Avec des versements dégressifs, l’intérêt diminue au fil du temps.

Qu’est-ce qui affecte le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire ?

La détermination du taux est composée de plusieurs éléments.

  • le taux d’intérêt – il est fixé en fonction de l’indice WIBOR(R) pour les prêts en PLN,
  • marge bancaire – les principaux gains des banques sur un prêt hypothécaire,
  • commission – généralement facturée sous forme de frais uniques pour l’octroi du prêt hypothécaire,
  • l’assurance – elle ne sera pas toujours obligatoire, elle est le plus souvent destinée à la protection du bien contre l’incendie et les conséquences d’événements fortuits.

Comment sont calculés les intérêts d’un prêt hypothécaire ?

Vous savez déjà que les intérêts sont le coût le plus important d’un prêt. C’est donc à cela que vous devez prêter une attention particulière. Comme ils dépendent principalement du taux nominal, il est facile de deviner qu’un taux d’intérêt plus faible signifie un taux d’intérêt plus faible sur le prêt. Comment la banque calcule-t-elle ce montant ?

Pour le montrer, il est utile d’utiliser un exemple. Il faut savoir que le taux d’intérêt d’un prêt est calculé sur une base annuelle, tandis que les versements sont effectués sur une base mensuelle. Chaque mois, la banque vérifie le montant du capital que vous avez remboursé jusqu’à présent et celui qui reste à rembourser.

Il prélève ensuite des intérêts sur la dette. Vous serez peut-être surpris si les mois comptent 31 jours, auquel cas le coût des intérêts sera plus élevé. Vous paierez moins si le mois est composé de 28 ou 30 jours. Pour le calcul du coût du crédit, on utilise une année qui dure 365 jours, ce qui mérite également d’être pris en compte.

Ensuite, votre montant sera composé d’intérêts et de capital. Sa nature est fixe, ce qui signifie que vous payez un versement identique chaque mois. Lorsque vous choisissez les versements dégressifs, le montant des intérêts s’ajoute au montant fixe du capital, de sorte que vous payez des versements de plus en plus petits au fil du temps.

Le montant du capital est multiplié par le taux d’intérêt et le nombre de jours dans le mois, et le résultat est divisé par le nombre de jours dans l’année.

Faire appel aux conseils d’un courtier en crédit immobilier à Toulouse
Qu’est-ce qu’un crédit consommation ?